US Open 2010, un goût amer ?

usopen5

Petit retour sur l’événement phare de la fin d’année 2010 : L’US Open de WCS, ou ce que certains qualifient « avec raison » de Championnat du monde de WCS. Cette édition restera pour moi comme d’habitude un événement d’une incroyable ampleur, mais paradoxalement elle me laisse aussi un petit goût amer … D’abord par le nombre de participants, en légère baisse par rapport à l’année précédente, mais aussi et surtout par les résultats, qui si ils étaient prévisibles pour certains, sont toutefois une vraie déception pour moi !

Commençons avec ma catégorie préférée, le Showcase, et malheureusement ma plus grosse déception : la contre performance de Barry Jones et Patty Vo, qui avec un très beau programme ne finissent que 5ème, alors qu’ils faisaient partie des 3 couples favoris. Pour avoir vu les différentes routines, j’avoue ne pas comprendre, mais peut être est-ce du à la grande sympathie que j’éprouve pour eux, avec leur gentillesse et leur accessibilité hors du commun ! Ils étaient effectivement un peu en dessous de leur niveau habituel, apparemment dans un mauvais jour. Et comme ils le disent sans se prendre la tête : c’est la vie !

Petite anecdote, lors du dernier Libertyswing, pendant le temps alloué aux compétiteurs de Showcase pour les répétitions, et après celle de notre routine, nous les voyons arriver gentiment vers nous et nous prodiguer des conseils, suivi de 30 minutes de travail en commun, rejoints ensuite par la famille Royston, dans une ambiance incroyable, un pur régal ! Tout le contraire d’un Benji par exemple, qui travaille dans son coin, sans participer aux séances compétiteurs, et je ne parle même pas du championnat Français, ou c’est plutôt la guerre….

Ensuite la catégorie Classic, avec la défaite de Jordan et Tatiana, qui même si je l’avait annoncée dés l’année dernière, me paraît très contestable au vu des performances de tout le monde. Certes la routine de Brennar et Torri était techniquement très au point et très bien dansée, mais elle restait très « shag » et pour moi elle manquait de la magie propre à JT, surtout que ceux ci avaient renoué avec une très belle tradition : la présentation d’un nouveau programme pour l’US Open !

Leur prestation était d’une douceur et d’une sensualité incroyable, encore un fois pleine de surprises et d’innovations, et même si ils devaient perdre leur titre ou être battus, ce n’était sûrement pas sur cette prestation ! Et ceci est dit sans être un inconditionnel de ce couple, mais le jugement est ainsi .

Et enfin pour terminer, les trop nombreuses séparations de couples qui pour moi resteront des références du WCS moderne : Parker et Jessica, Arjay et Melissa, Michael et Jennifer, et les derniers en date Ben et Melina ! Cela fait beaucoup, et démontre bien toute la difficulté de rester durablement à haut niveau …. Le WCS bouge, mais ne bouge-t-il pas un peu trop vite ?